Paroles Mon Etoile

Paroles Mon Etoile

Tes jolis chaussons roses n’ont pas l’air torturés
Par tes mouvements grandioses ma danseuse de ballet
Ballerine qui s’échine sur un brillant parquet
Qu’une pointe déchire au point de l’écailler
Qu’on t’enveloppe dans du blanc, du bleu du brun du rose
Tu fais valser le tulle comme une tulipe éclose
Et ces toiles n’ont de grand que la grâce qu’elles épousent
Parfois en découvrant vos poitrines trop douces
Je l’avoue j’imagine que malgré ce Chagall
Dans le noir tu devines qu’il y a mon cœur loyal
Et je rêve qu’un de ces soirs sur la place des Vosges
On discutera Béjart de petits ou d’autre chose

J’imagine qu’au réveil quand tu étends le bras
Un rayon de soleil semble inviter chez toi
Et qu’en un coup de peigne tu remets bien en place
Le chignon, ce diadème qui range ta tignasse
Ha ha ha ha…

J’imagine que c’est dur que ça sent le travail

Dans tes tristes blessures physiques ou bien mentales
Repose toi dans mes bras dis s’ils sont à ta taille
Ma danseuse mon étoile redeviens petit rat